Hypothèques 101 : Comment créer un plan financier responsable

Blog . Généralités . Article Detail

Félicitations, vous allez devenir propriétaire! C’est peut-être votre première incursion dans le monde de l’immobilier, ou ce n’est peut-être pas votre première expérience d’achat de demeure. Quoi qu’il en soit, la meilleure façon de tirer le meilleur parti de votre investissement est d’opter pour un plan financier responsable qui tient compte de tous les aspects de l’obtention d’un prêt immobilier (appelé prêt hypothécaire).

Le fait d’avoir en main un plan solide vous permettra de vous sentir en confiance et de savoir que vous avez signé ce contrat les yeux ouverts sans avoir de trop grandes surprises. L’achat d’une demeure est un investissement important, mais c’est aussi un achat qui vous procurera, à vous et à votre famille, un endroit où vous bâtirez des souvenirs inoubliables pendant des années à venir.

Voyons donc quelques-unes des étapes à suivre pour bien faire les choses.

Établissez votre budget

Avant de commencer à chercher une nouvelle demeure, vous devrez déterminer le montant que vous pouvez dépenser.

Un prêteur (comme une banque) sera en mesure de vous donner un chiffre approximatif, mais celui-ci sera basé sur votre revenu brut, alors évitez de l’utiliser comme prix maximal. Vous voudrez plutôt déterminer le revenu que vous avez à consacrer à votre nouvelle propriété. Vous devrez tenir compte de toutes vos dettes et dépenses existantes pour calculer ce montant.

Les experts recommandent que vos coûts mensuels de logement restent inférieurs à 32 % de votre revenu mensuel total. De plus, en incluant votre hypothèque potentielle, vos dettes totales devraient être inférieures à 40 % de votre revenu total. Sinon, vous risquez de vous mettre dans une situation financière potentiellement instable.

Aussi, n’oubliez pas de tenir compte des coûts permanents liés à la possession et à l’entretien d’une demeure. Lorsque vous planifiez votre budget, laissez une marge de manœuvre suffisante pour couvrir les coûts d’entretien et de rénovation de la demeure, les impôts fonciers, les frais d’association ou de condo, les intérêts sur le prêt et les frais d’assurance hypothécaire que vous aurez à assumer.

Enfin, n’oubliez pas d’ajouter le coût des services professionnels qui accompagnent l’achat du logis, y compris les honoraires des avocats et des agents immobiliers, les frais de clôture, d’inspection de la demeure et de déménagement.

Calculez le montant d’une mise de fonds qui vous convient.

Une mise de fonds généreuse réduira le montant que vous devez emprunter pour acheter votre demeure. Donc, dans le cadre de votre préparation, déterminez le montant d’argent dont vous disposez pour couvrir le prix de la demeure. Cela permettra de réduire les coûts globaux de l’hypothèque au fil du temps ainsi que le temps nécessaire à son remboursement.

Si vous mettez moins de 20 % de la valeur de la demeure, vous aurez besoin d’une assurance hypothécaire sur le prêt lui-même, ce qui n’est pas rare, mais qui alourdit le prix total.

Si vous achetez une première demeure, vous pouvez également utiliser l’argent de votre régime enregistré d’épargne-retraite (RER/REER) sans pénalité sur le plan fiscal, mais vous devez le rembourser dans les 25 ans.

Établissez un financement approprié.

Quand vous serez prêt à collaborer avec votre prêteur pour établir un plan de remboursement hypothécaire, vous devrez répondre à des questions pour déterminer si vous souhaitez un taux d’intérêt fixe ou variable, sur combien d’années vous souhaitez rembourser le prêt et sur le montant mensuel de vos versements hypothécaires qui vous convient.

Il y a aussi d’autres questions auxquelles il faut répondre, comme si l’hypothèque est ouverte (pour que vous puissiez la rembourser en tout temps) ou fermée. De plus, renseignez-vous pour savoir si le prêt est transférable à une autre demeure si vous vendez la première.

Votre plan de financement tient compte de votre revenu disponible et du montant de votre mise de fonds. N’hésitez donc pas à faire appel à votre institution financière ou à d’autres experts jusqu’à ce que vous vous sentiez en mesure de faire des choix éclairés. Voici un guide de référence pratique qui vous donnera un bon point de départ.

De plus, vous devriez vérifier si vous êtes admissible à des programmes spéciaux ou à des remboursements de taxes. Par exemple, si vous achetez une première demeure, il existe des programmes gouvernementaux pour les acheteurs d’habitations et, dans certains cas, votre municipalité pourrait aussi offrir d’autres programmes incitatifs.

Au moment d’obtenir du financement, vous devriez également collaborer avec votre prêteur pour choisir la fréquence de remboursement qui convient à votre mode de vie. Dans certains cas, il se peut que vous puissiez vous permettre un versement accéléré aux deux semaines, ce qui vous aidera à posséder votre demeure plus rapidement et à payer moins d’intérêt en fin de compte.

Soyez patient et consciencieux.

Avec tant de détails et d’options à considérer, l’achat d’une nouvelle demeure peut sembler une tâche intimidante. Par contre, de nombreuses ressources vous sont offertes. N’ayez pas peur d’en profiter et de poser autant de questions que possible. Enfin, avec un peu de patience et une bonne dose de planification, vous trouverez le nouvel endroit parfait pour vous sentir chez vous.

Quand vous aurez déterminé comment vous financerez votre demeure, consultez notre blogue pour vous aider à vous installer dans votre nouvelle collectivité.